Activité Pièces de Rechange

Industrialisation de projets innovants

Retour à la liste

Capteurs de température

L’avènement de la voiture autonome a mis en lumière l’importance fondamentale de disposer de capteurs performants. Pour autant, cela fait bien longtemps que nous nous sommes donnés pour mission de proposer des capteurs efficaces – et fiables – à nos clients. Alors, que vous soyez en quête de capteurs pour le moteur et la transmission, ou en lien avec le confort et la sécurité – sans oublier les émissions et l’e-mobilité – n’hésitez pas à consulter nos gammes.

Partager

Retour à la liste

Partager

Capteurs
de température

Les capteurs de température sont des composants qui jouent un rôle crucial dans le contrôle de la pollution et de la consommation de carburant du véhicule. La transmission de ces informations est nécessaire au calculateur (ECU) afin qu’il puisse réguler les paramètres du système d’injection.

Il existe plusieurs types de capteurs de température :

  1. Le capteur de température du liquide réfrigérant : situé dans le conduit du circuit de réfrigération, il mesure la température du liquide de refroidissement du moteur. La donnée mesurée est directement envoyée à l’ECU.
  2. Le capteur de température d’admission d’air : positionné sur le conduit d’admission de l’air, il enregistre la température de l’air et il est capable de calculer, en combinaison avec le capteur de pression d’air (MAP), la masse d’air aspirée.
  3. Le capteur de température extérieure : comme son nom l’indique, il va donner la température de l’air extérieur. Comme pour les capteurs de température précédents, l’information mesurée est directement transmise au calculateur, qui en corrélation avec d’autres capteurs, va réguler la gestion de l’injection.

Ces capteurs sont équipés d’une thermistance à une de leur extrémité, qui leur permet d’être en contact direct avec le liquide réfrigérant, l’air, ou encore la température extérieure pour envoyer l’information directement au calculateur.

Technologies
Informations techniques
Questions fréquentes
Technologies

THERMISTANCE DE TYPE CTN

Les thermistances de type CTN (Coefficient de Température Négatif) ont le fonctionnement suivant : lorsque la température des gaz d’échappement augmente, la valeur de la résistance va diminuer progressivement.

THERMISTANCE DE TYPE CTP

Quant aux thermistances de type CTP (Coefficient de Température Positif), elles vont fonctionner de la manière inverse et donc lorsque la température des gaz d’échappement augmentera, la valeur de la résistance augmentera de la même façon.

Remarque : cette thermistance est la plus courante sur le marché, mais dans les deux cas, une température est assignée à la résistance du calculateur.

Informations techniques

SYMPTÔMES

Les symptômes suivants sont fréquemment associés à la défaillance d’un capteur de température :

  • Apparition d’un témoin sur le tableau de bord ;
  • Augmentation de la consommation de carburant ;
  • Augmentation des émissions polluantes (HC, CO et Nox) ;
  • Perte de puissance du moteur ;
  • Surchauffe du véhicule ;
  • Démarrage difficile.

PROCÉDURE DE DIAGNOSTIC

Il est important d’inspecter visuellement le capteur de température afin de déterminer s’il présente un défaut. Il est donc fortement conseillé de s’assurer du bon état des éléments suivants :

  • Le corps métallique/la thermistance (présence de bosses, de crevasses ou quelconque coup qui pourrait l’avoir endommagé) ;
  • Le connecteur (connexions desserrées, fils fondus ou fissurés) ;
  • Le câblage (non endommagé, ni cassé).

À l’aide d’un multimètre, il est possible de vérifier si le capteur de température des gaz d’échappement est fonctionnel. Dans un premier temps, il faudra brancher le multimètre sur le connecteur du capteur et faire chauffer le côté où se situe la sonde. En réglant le multimètre sur 20M Ω, et selon du fonctionnement de celle-ci (type CTN ou CTP – voir rubrique « Technologies »), soit la résistance augmentera lorsque la température augmentera (type CTP), soit à l’inverse elle diminuera lorsque celle-ci augmentera.

Si les tests précédents ne sont pas concluants, le capteur de température de votre véhicule est à remplacer.

CAUSES DE PANNE

Il est possible qu’un capteur de température ne fonctionne plus en raison :

  • D’une crevasse ou d’une rupture liée à un stress mécanique ou thermique ;
  • D’une déformation ou bosselage suite à une surchauffe du capteur ;
  • D’une fuite à cause d’une mauvaise fixation ou d’une usure des pièces d’étanchéité ;
  • D’un excès de vibration ou de courts-circuits ;
  • D’une contamination du capteur par un liquide de refroidissement ;
  • De l’obstruction des fenêtres des conduits par des impuretés présentes dans l’air, empêchant les mesures d’être prises.

NOTICE DE MONTAGE

Pour garantir une installation rapide et efficace, il est nécessaire de se référer aux instructions suivantes :

  1. Débrancher la borne négative de la batterie du véhicule.
  2. Repérer le capteur en question (son emplacement variant selon le type de capteurs).
  3. Débrancher le connecteur.
  4. Dévisser ensuite le capteur, avec une clé à douille au diamètre correspondant à la vis du capteur considéré.
  5. Installer le nouveau capteur (un dégrippant peut être appliqué sur le filetage pour faciliter la pose) et le serrer au couple de serrage préconisé par le constructeur.
  6. Repositionner le connecteur, et la borne négative de la batterie.
  7. Si besoin, brancher l’outil de diagnostic pour effacer tout code défaut.

PRÉCONISATIONS DE MONTAGE

Le capteur de température étant essentiel au bon fonctionnement du véhicule, il est important de respecter un certain nombre de conseils lors de son remplacement :

  • L’application d’un dégrippant peut être appliqué sur le filetage du capteur pour faciliter son remplacement ;
  • Le couple de serrage appliqué doit être conforme aux recommandations du constructeur (entre 30 et 50 Nm) ;
  • Changer les joints d’étanchéité quand le capteur est remplacé ;
  • Effacer le code défaut à l’aide de l’outil de diagnostic afin d’informer le calculateur du changement du capteur.

INFORMATIONS PRÉVENTIVES

Les éléments ci-dessus sont fournis à titre d’information uniquement. Ils ne remplacent donc pas les conseils d’un technicien ou mécanicien agrée. Nous vous préconisons fortement de consulter un professionnel si vous avez des doutes sur les opérations à réaliser. Dans le cas contraire, nous rejetons toute responsabilité pour tout dommage causé à votre véhicule.

Questions fréquentes
Quels symptômes doivent m'alerter ?

Lorsqu’un capteur de température est défaillant, le voyant moteur (témoin de couleur orange) s’allume ou le témoin de préchauffage clignote. La consommation de carburant de votre véhicule va augmenter ainsi que ses émissions polluantes. Il est fort probable que le moteur de votre véhicule ait des pertes de puissance et des difficultés à démarrer. Le dysfonctionnement du capteur de température entraîne également une surchauffe de la voiture.

Comment identifier la panne ?

Dans un premier temps, nous vous conseillons vivement de contrôler visuellement le capteur de température, c’est-à-dire le corps métallique du capteur (présence de bosses, de crevasses ou quelconque coup qui pourraient l’avoir endommagé), le connecteur (présence de connexions desserrées, fils fondus ou fissurés) et son câblage (non endommagé, ni cassé).

Dans un second temps, vous pouvez tester le bon fonctionnement de votre capteur à l’aide d’un multimètre. En branchant l’outil de mesure sur le connecteur du capteur et en faisant chauffer le côté où se situe la sonde, vous pourrez vérifier si la résistance fluctue. Toutefois, vous devrez vous être assuré d’avoir régler le multimètre sur 20M Ω, et d’avoir l’information sur la technologie utilisée dans votre capteur (type CTN ou CTP – voir rubrique « Technologies »). En fonction de cette information, soit la résistance augmentera lorsque la température augmentera (type CTP), soit à l’inverse elle diminuera lorsque celle-ci augmentera.

Si les tests précédents ne s’avèrent pas concluants, alors il semblerait que vous soyez contraints de remplacer le capteur de température de votre véhicule.

Pourquoi mon capteur de température est-il à remplacer ?

Bien que les capteurs automobiles répondent à des normes très strictes, ils ne sont pas éternels, et plusieurs éléments peuvent nécessiter leur remplacement, dont une rupture du câble du capteur qui peut être due aux torsions et/ou aux vibrations internes, ou bien d’une déchirure d’un fils reliant le capteur au calculateur. Nous pouvons également mentionner la contamination du capteur par un liquide de refroidissement. Évidemment, l’usure liée au temps fait partie des causes de panne, mais elle est valable pour tout type de produit, mais elle est valable pour tout type de produit et vous recommandons un remplacement tous les 25 000 kilomètres.

Quelles sont les instructions de montage ?

Nous vous recommandons de suivre les étapes suivantes pour remplacer votre capteur de température le plus efficacement possible et limiter le risque d’erreur :

  1. Débrancher la borne négative de la batterie du véhicule.
  2. Repérer le capteur en question (son emplacement variant selon le type de capteurs).
  3. Débrancher le connecteur.
  4. Dévisser ensuite le capteur, avec une clé à douille au diamètre correspondant à la vis du capteur considéré.
  5. Installer le nouveau capteur (un dégrippant peut être appliqué sur le filetage pour faciliter la pose) et le serrer au couple de serrage préconisé par le constructeur.
  6. Repositionner le connecteur, et la borne négative de la batterie.
  7. Si besoin, brancher l’outil de diagnostic pour effacer tout code défaut.
Quels conseils dois-je suivre pour prolonger la durée de vie de mon capteur de température ?

En tant que spécialiste du capteur, nous vous préconisons d’appliquer les recommandations suivantes pour prolonger la durée de vie de votre sonde de température :

  • L’application d’un dégrippant peut être appliqué sur le filetage du capteur pour faciliter son remplacement ;
  • Le couple de serrage appliqué doit être conforme aux recommandations du constructeur (entre 30 et 50 Nm) ;
  • Changer les joints d’étanchéité quand le capteur est remplacé ;
  • Effacer le code défaut à l’aide de l’outil de diagnostic afin d’informer le calculateur du changement du capteur.