Activité Pièces de Rechange

Industrialisation de projets innovants

Retour à la liste

Faisceaux d’allumage

Sans la fonction d’allumage, même le plus efficace des moteurs – qu’il soit thermique ou lié à un système hybride, d’ailleurs – serait purement et simplement inutile. Nos bobines, faisceaux et autres pièces d’allumage ont donc un rôle crucial pour les automobilistes, et la marque Bougicord® – mondialement réputée depuis plus de 60 ans – fait aujourd’hui encore la fierté de nos équipes.

Partager

Retour à la liste

Partager

Faisceaux
d’allumage

Le faisceau d’allumage transporte l’énergie haute tension délivrée par la bobine à la bougie pour générer l’étincelle nécessaire à l’allumage. Grâce à sa conception et aux matériaux isolants utilisés, le faisceau d’allumage protège tous les circuits électriques et électroniques de la haute tension parcourant les brins qui le composent.

Un faisceau d’allumage est soumis à rudes épreuves. De fait, les brusques changements de température, d’humidité, de même que les variations de tension, les vibrations, la corrosivité des huiles, ou bien encore l’ozone, sont autant de facteurs contribuant au vieillissement naturel d’un faisceau. Or, il assure un rôle crucial pour que le véhicule puisse démarrer et fonctionner de façon optimale, d’où la nécessité de le changer régulièrement.

Remplacés progressivement par les bobines individuelles, les faisceaux ne sont plus utilisés par les constructeurs et n’équipent plus les nouvelles générations de moteurs. Pour autant, ces produits sont encore largement répandus, et donc sollicités par de nombreux professionnels.

Technologies
Informations techniques
Questions fréquentes
Technologies

LA TECHNOLOGIE ÂME SPIRALÉE

Développé par EFI Automotive, ce faisceau d’allumage possède une âme ferromagnétique autour de laquelle s’enroule un fil en acier inoxydable. Deux effets se conjuguent alors pour assurer un excellent anti-parasitage :

  • Effet inductif : lorsque ce fil est traversé par un courant électrique, un champ magnétique se crée, et les parasites rencontrent une impédance selfique et ohmique qui a pour effet de les atténuer.
  • Effet résistif : le fil spiralé joue un rôle de résistance à raison de 5 600 Ω/m.

Cette invention a fait l’objet d’un brevet déposé en 1959. Le conducteur inox spiralé autour d’une âme ferromagnétique conduit le courant haute tension sans perte d’énergie. Les parasites sont absorbés sur toute la longueur du câble, préservant ainsi la réception des émissions radio, TV, téléphone et l’électronique embarquée du véhicule. Dans les plages de fréquences réservées à la télévision et aux ondes radio, Bougicord® se distingue de la plupart des acteurs sur le marché. L’antiparasitage est l’un des points forts de la technologie des faisceaux d’allumage Bougicord® et a fait le succès de la marque à travers le monde.

LA TECHNOLOGIE ÂME CUIVRE

Ce faisceau d’allumage possède une âme cuivre qui est associée à une résistance ponctuelle, placée dans les capuchons blindés qui sont fixés à proximité des bougies.

Grâce à cette résistance, l’onde électrique est réfléchie dans le sens opposé (comme un écho) puis envoyée vers la masse du véhicule. C’est cette résistance qui joue le rôle d’antiparasitage.

Informations techniques

SYMPTÔMES

Les symptômes suivants sont souvent associés à la défaillance du faisceau d’allumage :

  • Augmentation de la consommation de carburant et des émissions polluantes ;
  • Démarrage poussif et difficile par temps froid et/ou humide, la batterie étant sollicitée à l’excès ;
  • Encrassement des bougies ;
  • Parasitage du système électronique et de la radio ;
  • Perte de puissance et/ou trous d’accélération ;
  • Déchargement excessif de la batterie ;
  • Signal de défaut sur le tableau de bord.

PROCÉDURE DE DIAGNOSTIC 

Il est important d’inspecter visuellement le faisceau d’allumage afin de déterminer s’il présente un défaut permettant de définir sa défaillance. Il est vivement conseillé de vérifier les éléments suivants :

  • La présence de traces noires à l’intérieur des capuchons ;
  • Le bon branchement des fils et si les brins ne sont pas poreux.

Il est également possible de faire un test avec le moteur en marche, afin de s’assurer qu’il n’y ait pas d’arcs électriques et/ou cliquetis anormaux qui indiqueraient une fuite d’électricité à haute tension. Toutefois, cette manipulation peut être dangereuse et nécessite une mise en garde : ne pas toucher aux brins lorsque le moteur tourne sous peine d’électrocution en raison de la présence de haute tension.

À l’aide d’un multimètre, le faisceau d’allumage peut être également contrôlé en plaçant les sondes de l’appareil à chaque extrémité du brin afin de vérifier la résistance (conforme aux spécifications des constructeurs). En France, la norme place la résistance admissible à 5 600 ohms par mètre de câble, avec une tolérance de ± 20%, la fourchette se situe donc entre 4 480 et 6 720 Ω/m.

Si les tests précédents ne sont pas concluants, le faisceau d’allumage de votre véhicule est à remplacer.

CAUSES DE PANNE

Il est possible que le faisceau d’allumage ne fonctionne plus en raison :

  • D’une usure liée au temps à cause des conditions extrêmes de son environnement: changement de température, humidité, variations de tension, vibrations ou encore corrosivité des huiles (remplacement à effectuer généralement tous les 70 000 kms) ;
  • D’une intrusion de rongeurs qui s’attaquent aux gaines électriques et capitonnages isolants.

NOTICE DE MONTAGE

Pour garantir une installation rapide et efficace, il est nécessaire de se référer aux instructions suivantes :

  1. S’assurer que le moteur soit froid avant de démonter le faisceau.
  2. Enlever et remplacer un brin à la fois, en commençant par le plus long. Les numéros figurant généralement sur les brins correspondent au numéro du cylindre.
  3. Enlever tous les clips et séparateurs de brins. Enlever le brin en le saisissant par le capuchon et en tirant calmement avec un mouvement rotatif sans tirer sur le câble. Ne pas utiliser de pinces, tournevis ou autres outils pour tirer sur les capuchons.
  4. Nettoyer la bougie ou la tête de distributeur avec un chiffon doux.
  5. Fixer le nouveau brin sur la bougie. Fixer à nouveau les clips et faire cheminer le nouveau brin à travers les séparateurs jusqu’au distributeur ou jusqu’à la bobine. Ceci garantit que le cheminement d’origine qui maintient les câbles éloignés des surfaces chaudes et/ou des zones coupantes, a été suivi.
  6. Fixer fermement les capuchons sur le distributeur ou sur la bobine.

Remarque : sur certains véhicules, un fil relie la bobine au distributeur, dans ce cas, répéter les étapes de a) à d).

PRÉCONISATIONS DE MONTAGE

Il est important de respecter un certain nombre de conseils lors du remplacement du faisceau afin d’éviter toute erreur :

  • S’assurer d’entendre le «clic » sonore au moment de relier le faisceau au distributeur et/ou sur la bobine ;
  • Remplacer le faisceau systématiquement lorsque les bobines, bougies ou autres éléments du système d’allumage (tête d’allumeur, etc.) sont changés ;
  • Remplacer automatiquement le jeu de faisceau complet et non pas seulement un brin ;
  • Pour garantir un allumage correct, les numéros figurant généralement sur les brins correspondent au numéro du cylindre et constituent une garantie supplémentaire de ne pas commettre d’erreur lors du montage.

INFORMATIONS PRÉVENTIVES

Les éléments ci-dessus sont fournis à titre d’information uniquement. Ils ne remplacent donc pas les conseils d’un technicien ou mécanicien agrée. Nous vous préconisons fortement de consulter un professionnel si vous avez des doutes sur les opérations à réaliser. Dans le cas contraire, nous rejetons toute responsabilité pour tout dommage causé à votre véhicule.  

Questions fréquentes
Quels symptômes doivent m'alerter ?

Si vous constatez que votre véhicule démarre difficilement par temps froid et/ou humide, présente sur le tableau de bord un signal de défaut ou encore l’encrassement des bougies, alors il semblerait que le faisceau d’allumage soit dans un état critique. Il y a également de fortes chances que la batterie se décharge excessivement et que le véhicule présente des pertes de puissance et/ou des trous d’accélération. Le parasitage du système électronique et de la radio s’ajoute aux symptômes impliquant la défaillance du faisceau d’allumage.

Comment identifier la panne ?

Dans un premier temps, nous vous conseillons vivement de vérifier visuellement le faisceaux et ses composants, c’est-à-dire les capuchons (présence de traces noires à l’intérieur), les brins (présence de porosité) ainsi que le bon branchement des fils.

Dans un second temps, vous pouvez effectuer un test avec le moteur de votre véhicule en marche, afin de vous assurer qu’il n’y ait pas d’arcs électriques et/ou cliquetis anormaux qui indiqueraient une fuite d’électricité à haute tension. Toutefois, cette manipulation peut être dangereuse et nécessite une mise en garde : ne touchez pas aux brins lorsque le moteur tourne sous peine d’électrocution en raison de la présence de haute tension.

À l’aide d’un multimètre, vous pouvez également contrôler le bon fonctionnement du faisceau d’allumage en plaçant les sondes de l’appareil à chaque extrémité du brin afin de vérifier la résistance (conforme aux spécifications des constructeurs). En France, la norme place la résistance admissible à 5 600 Ω/m de câble, avec une tolérance de ± 20%, la fourchette se situe donc entre 4 480 et 6 720 Ω/m.

Si les tests précédents ne s’avèrent pas concluants, alors il semblerait que vous soyez contraints de remplacer le faisceau d’allumage de votre véhicule.

Pourquoi mon faisceau d'allumage est-il à remplacer ?

De nombreuses raisons peuvent être à l’origine de la défaillance du faisceau d’allumage. Parmi elles, nous indiquons l’usure liée au temps à cause des conditions extrêmes de son environnement : changement de température, humidité, variations de tension, vibrations ou encore corrosivité des huiles (remplacement à effectuer généralement tous les 70 000 km), mais également l’intrusion de rongeurs qui s’attaquent aux gaines électriques et capitonnages isolants. Bien entendu, cette liste est non exhaustive et d’autres raisons peuvent entraîner la panne de la bobine d’allumage.

Quelles sont les instructions de montage ?

Nous vous recommandons de suivre les étapes suivantes pour remplacer votre faisceau le plus efficacement possible et limiter le risque d’erreur :

  1. S’assurer que le moteur soit froid avant de démonter le faisceau.
  2. Enlever et remplacer un brin à la fois, en commençant par le plus long. Les numéros figurant généralement sur les brins correspondent au numéro du cylindre.
  3. Enlever tous les clips et séparateurs de brins. Enlever le brin en le saisissant par le capuchon et en tirant calmement avec un mouvement rotatif sans tirer sur le câble. Ne pas utiliser de pinces, tournevis ou autres outils pour tirer sur les capuchons.
  4. Nettoyer la bougie ou la tête de distributeur avec un chiffon doux.
  5. Fixer le nouveau brin sur la bougie. Fixer à nouveau les clips et faire cheminer le nouveau brin à travers les séparateurs jusqu’au distributeur ou jusqu’à la bobine. Ceci garantit que le cheminement d’origine qui maintient les câbles éloignés des surfaces chaudes et/ou des zones coupantes, a été suivi.
  6. Fixer fermement les capuchons sur le distributeur ou sur la bobine.

Sur certains véhicules, un fil relie la bobine au distributeur, dans ce cas, répéter les étapes de a) à d).

Quels conseils dois-je appliquer pour prolonger la durée de vie de mon faisceau ?

Afin de prolonger la durée de vie de votre faisceau d’allumage et en tant que spécialiste de l’allumage depuis maintenant plus de 60 ans, nous vous recommandons fortement de suivre les préconisations de montage suivantes :

  1. S’assurer d’entendre le «clic » sonore au moment de relier le faisceau au distributeur et/ou sur la bobine ;
  2. Remplacer le faisceau systématiquement lorsque les bobines, bougies ou autres éléments du système d’allumage (tête d’allumeur, etc.) sont changés ;
  3. Remplacer automatiquement le jeu de faisceau complet et non pas seulement un brin.

Pour garantir un bon fonctionnement de l’allumage, les numéros figurant généralement sur les brins correspondent au numéro du cylindre et constituent une garantie supplémentaire de ne pas commettre d’erreur lors du montage.